TILLIERES SUR AVRE (27 - Eure)
Communes du Val d'Avre
Géographie
A compléter
Histoire
Une motte féodale avec habitation datant du IXe siècle, transformée par le duc Richard II de Normandie en place fortifiée par des palissades, fossés, mortier et des moellons. La région du Drouais au Nord de la rivière Avre (et donc appartenant au duché de Normandie) fut accordée en 1003 par le duc Richard II comme dot pour le mariage de sa sœur Mahaut (Mathilde) au comte Eudes de Chartres (Eudes II de Blois). Sa sœur mourut sans héritier en 1006, et donc le duc estima que la terre accordée en dot lui revenait de fait. Ce que contesta le comte Eudes. Une bataille eut lieu à Tillières entre les Normands et les Français (Eudes de Blois, Hugues III du Maine) et où les Français furent mis en totale déroute. Hugues, le dernier à partir du champ de bataille, s'enfuit à bride abattue, son cheval creva sous lui quelques lieues plus loin, il se débarrassa de toute son armure, armes, en les cachant dans des fourrés et se déguisa en berger avec des vêtements trouvés sur place. Les Normands qui l'interrogèrent pour avoir des nouvelles du fuyard qu'ils poursuivaient ne le reconnurent pas, et c'est seulement la nuit venue que Hugues gagna à pieds nus et en berger ses terres.
Ensuite les parties ravagèrent les contrées de leurs adversaires, et selon Guillaume de Jumièges, la guerre prit fin en 1014 par le traité de paix de Coudres. On tomba d'accord (et on ne pouvait faire autrement) que la frontière définitive serait l'Avre: Tillières (sur la rive gauche) redevint normande, Dreux reste française. Tillière fit face jusqu'au XIIIe siècle au Thymerais et à la menace des puissants barons de Châteauneuf-en-Thymerais fidèles aux rois de France qui possédaient non loin de là du château de Brezolles.
Lieux et monuments
Église (XIe - XVIe siècle) classée monument historique.
 
 
 
 
 
Carte du parcours de l'Avre (3/5)
Accueil
Cartes postales et photos
Bords de l'Avre
Châteaux
Eglise
Hostellery du Bois Joly
Rues et divers
Usines
-
-